dimanche 29 avril 2018

Labellisation du Chêne de Rogé, à Villeneuve-sur-Lot


    Chez nos voisins de Villeneuve, un bel arbre sera à l'honneur samedi 5 mai prochain.
En effet, le chêne pyramidal ( Quercus robur "fastigiata" ) du château de Rogé recevra ce jour là le label " Arbres remarquables de France", en présence de Georges Feterman, président de l'association " A.R.B.R.E.S.", du maire de Villeneuve, et des représentants de l'asso "CPIE" , qui a initié l'inventaire des arbres remarquables du 47.


On estime l'âge de cet arbre vénérable à environ 300 ans ( plus de 6 m de tour de tronc )




A noter que le château de Rogé lui-même, propriété de la commune de Villeneuve-sur-Lot, bénéficie d'une inscription aux Monuments historiques depuis janvier 2016, et à ce titre est intégralement protégé.



lundi 5 mars 2018

Le chêne d'Hermita, à Anthé

 
      Il est situé dans une propriété privée, au lieu-dit Hermita, au bord de la petite route qui relie le bourg d'Anthé à la D 661. 
      Cironférence de son tronc : 5,10 m, ce qui permet d'attribuer à ce vénérable chêne un âge d'au moins 20o à 250 ans... 
 
 
 
 
 
Vu depuis la route
 
 


mercredi 21 février 2018

L'Amandier de la rue du Chemin rouge, à Fumel

   
   Vieil amandier situé dans une parcelle privée, non loin de l'intersection de la rue du Chemin rouge avec l'avenue de l'Usine. Sa circonférence à la base du tronc : 2,70 m  ce qui en fait un des plus vieux amandiers du département; mais sa caractéristique principale est la présence d'énormes branches développées dès la base du tronc.




 

 
 
 
 
Le vieil amandier est sans doute un "survivant" d'anciens vergers, qui couvraient une bonne partie du quartier avant son urbanisation et la création de la rue du Chemin rouge.
 
 

dimanche 24 décembre 2017

Le Chêne de La Pronquière, à Saint-Georges


   Situé à l'intersection de la route qui part de la D 243  en direction de La Grèze et du chemin rural qui monte vers Lasplaces, ce chêne est sans doute le plus vieux de la commune de Saint-Georges. Toutefois, son état sanitaire laisse à désirer : une de ses deux branches maîtresses a dû être coupée, et son tronc, d'une circonférence de 4,70 m, est sérieusement attaqué par les larves du grand Capricorne.
 


 
 
 
 
 


samedi 23 décembre 2017

Le Chitalpa de la place du Saulou, à Fumel


    Les botanistes, même expérimentés, restent souvent perplexes devant ce petit arbre, aux fleurs ressemblant beaucoup à celles du catalpa, mais aux feuilles faisant penser à celle d'un saule...
 
 
    
    Pour cause, il n'existe pas dans la nature et sa création témoigne d'une histoire singulière : c'est en 1964 que le professeur Rusanov créa, au jardin botanique de Tachkent ( ex Union Soviétique ) cet hybride intergénérique entre deux arbres nord-américains : le Catalpa et le Chilopsis, et donna le nom de "Chitalpa" à ce nouveau genre ( l'espèce étant nommée Chitalpa tashkentensis ). Il fallut attendre 1990 et la fin de la "guerre froide" pour que cet arbuste soit enfin connu et commercialisé dans les pépinières du monde entier...!
 

 Floraison en juin-juillet
 
 
Photos : Jean Dupré.


dimanche 17 décembre 2017

Le Chêne de La Tuilerie, à Dausse

   
   Vieux chêne en partie étêté, sans doute par la foudre. Situé près de la ferme de la Tuilerie, en contrebas du château de Puycalvary. Circonférence du tronc : 4,30 m.
 
 
 
 

lundi 11 décembre 2017

Le Chêne de Malbouyssou, à Penne d'Agenais


    On découvre ce grand chêne au bord du chemin rural qui dessert le hameau de Malbouyssou. Cironférence du tronc : 3,90 m.
    Une des singularités de cet arbre est l'aspect tortueux de ses très longues branches, caractéristique qu'on retrouve chez nombre chênes pubescents (Quercus humilis) implantés sur des sols calcaires arides.

 
 
 







samedi 9 décembre 2017

L'arbre de Judée de la salle culturelle, à Frespech


 Situé dans le petit jardin qui longe la façade arrière de la salle culturelle, ce vieil arbre de Judée ( Cercis siliquastrum ) se divise dès sa base en deux grosses branches aux allure de troncs. Circonférence du tronc au sol : 3,50 m.

En octobre 
 
 
En avril 
 
 
 
 


vendredi 8 décembre 2017

Le Chêne de Jaubardet, à Massoulès


   Grand chêne à la ramure très large ( près de 25 m )  situé dans une pâture en contrebas du hameau de Calvignac,  à l'extrémité sud du chemin rural de Latourre. Circonférence de son tronc : 3,70 m.
 
 
 

 
 
 
 


mardi 28 novembre 2017

Le Chêne de Monbeau, à Saint-Georges

 
    Vieux chêne remarquable moins par ses dimensions ( tout de même 4,10 m de tour de tronc ) que par son bel isolement, au bord de la route privée qui conduit au château de Monbeau.
 
 
 
 
 
 


Le Châtaignier de la Croix Blanche, à Soturac

    
    Très vieux châtaignier situé dans la plaine alluviale du Lot, au lieu-dit La Croix Blanche, non loin du château du Fossat. Circonférence du tronc : 6,20 m.

 
 
 
 
Au sommet du tronc, de nouvelles branches se sont développées, et donnent un regain de jeunesse au vieil arbre, qui fructifie toujours. 
 


lundi 13 novembre 2017

Le Chêne de La Même, à Monsempron-Libos

  
     Situé dans un terrain privé,  à environ 50 m du chemin rural qui traverse le hameau de La Même, dans la vallée de la Lémance (commune de Monsempron-Libos).
     Circonférence de son tronc : 5,80 m; ce qui permet d'estimer son âge à environ 250 ans au moins.
 
 
 
 
 
 
 
 


dimanche 12 novembre 2017

Le Châtaignier de Lajasse-Tesquet, à Cuzorn


   Vieux châtaignier, en partie étêté mais encore bien vivant, situé dans un bois à environ 500 m à l'est du hameau de Lajasse-Tesquet (commune de Cuzorn ). Circonférence du tronc : 4,80 m.


 
 
 
 


Cèdre, rue du Pied-de-Loup, à Port-de-Penne

 
 Situé dans un parc privé donnant sur la rue du Pied-de-Loup à Port-de-Penne (commune de Penne d'Agenais) ; tour de tronc : 5 mètres.

 
 
 


samedi 4 novembre 2017

Le Châtaignier de Péruffe, à Lacapelle-Biron


    Ce vieux châtaignier est situé en forêt, aux abords du lieu-dit "Bois de Péruffe", à environ 2 km au Nord du village de Lacapelle-Biron.
    Avec ses 7 mètres de circonférence du tronc (mesurée à 1,30 m de hauteur), c'est bien sûr un des arbres les plus imposants de "Fumel - Vallée du Lot"!
 
 
 
 
 
 
 
 
Détail d'une branche morte
 
 


dimanche 29 octobre 2017

Les Chênes de la rue du Pied-de-Loup, à Port-de-Penne


    Ces deux chênes pyramidaux ( Quercus robur ssp fastigiata ) encadrent l'allée d'un parc privé à Port-de-Penne ( commune de Penne d'Agenais ). Leurs circonférences : 4,50 m et 4,05 m





 
 


dimanche 19 février 2017

Le Chêne du Rocal, à Cazideroque


   Le caractère remarquable de ce chêne est dû à sa position isolée, en contrebas de la ferme du Rocal et dominant la vallée du Boudouyssou.
   Il mesure tout de même 3,80 m de tour de tronc ( âge estimé : entre 150 et 180 ans ).


En septembre


En décembre


En mars


 

dimanche 5 février 2017

Le chêne d'Auziols, à Penne d'Agenais


 Ce grand chêne est situé au bord du chemin rural qui relie le hameau d'Auziols au plateau voisin, à proximité immédiate des maisons du hameau.
  Ses dimensions : 5,20 m de tour de tronc et une hauteur de 30 m.